Petite histoire du sandwich jambon-beurre

Publié le : 07/08/2020 10:30:43
Catégories : Le patrimoine gastronomique de France par région

L’histoire du sandwich

Le sandwich tient son nom de John Montagu, diplomate et amiral britannique de la flotte du roi de Grande-Bretagne George lll et surtout quatrième comte de Sandwich !

L’histoire raconte que John Montagu, qui était un grand joueur, se fît apporter au cours d’une partie de cartes interminable, deux tranches de pain garnies de viande froide, de tranches de concombre et de fromage. Le sandwich serait né ! Il avait l’avantage de permettre à son consommateur de garder les mains propres et de ne pas quitter la table de jeu pour le repas.

Il serait cependant plus vraisemblable que le comte, pris par ses activités gouvernementales, consommait régulièrement sur le pouce du pain garni de viande directement à son bureau.

La consommation du sandwich se répand par la suite en Angleterre, puis aux Etats-Unis au 19ème siècle. Il est tout d’abord réservé à une élite : les aristocrates ou les hommes d’affaires, dans les cercles et les clubs. C’est d’ailleurs de cet usage que vient le nom du club-sandwich.

En 1928, l’invention d’une machine permettant la production industrielle de pain prétranché contribue à la démocratisation du sandwich à base de pain de mie aux Etats-Unis. Parallèlement, la restauration rapide se développe. Les fast-food, centrés sur le sandwich et particulièrement le burger, prennent leur essor dans les années 50.

 

L’arrivée du sandwich en France

Selon George Gordon Byron, poète britannique plus connu sous le nom de Lord Byron, le sandwich semble devenir d'un usage courant en France dans les années 1830.

C’est cependant dans les années 1930 que le sandwich devient populaire, notamment auprès des travailleurs qui le consomment pendant leurs pauses. Le sandwich était alors composé de deux tranches de pain garnies le plus souvent de saindoux ou de lard. Il ne nécessite pas d’être conservé au frais ni d’être réchauffé et représente ainsi un repas pratique à consommer, par exemple, sur les chantiers. La consommation du sandwich ne s’est pas perdue et s’est élargie à l’ensemble des classes sociales à partir de 1945.

La composition du sandwich évolue : la baguette remplace le gros pain et le jambon, le pâté et les crudités font leur apparition.

 Photo sandwich jambon beurre à Paris

Quels sont les ingrédients du sandwich jambon beurre ?

Le sandwich préféré des français tient son succès dans sa simplicité et dans la qualité de ses ingrédients : de la baguette croustillante à la mie aérienne, du beurre doux et le célèbre jambon de Paris ou jambon blanc, un jambon cuit, poché dans un bouillon de légumes aromatisé.

 

Le jambon-beurre : un indice de pouvoir d’achat

Selon une étude publiée en 2017, sur 2,4 milliards de sandwichs vendus en France, 1,2 milliards étaient des jambon-beurre, soit un sandwich sur deux !

Sur le modèle de l’indice Big Mac, calculé par l'hebdomadaire britannique The Economist pour savoir si une monnaie est surévaluée ou sous-valorisée par rapport au dollar, le cabinet français de conseil en consommation alimentaire Gira Conseil a créé en 2008 l’indice jambon-beurre.

Cet indice permet de mettre en avant les évolutions du pouvoir d’achat des ménages français. Il est publié chaque année à l’occasion du Salon Sandwich & Snack Show qui se tiendra du 20 au 22 septembre 2020 au parc des expositions de la Porte de Versailles.

Si on étudie l'évolution de son prix ces dix dernières années, on observe une forte baisse du prix du sandwich jambon-beurre pendant la crise de 2008. De même, son prix est reparti à la hausse à partir de 2011 dans les agglomérations de plus de 50 000 habitants et trois ans plus tard dans les plus petites agglomérations. Cet indice met en évidence les différences de pouvoir d’achat d’une ville à une autre.

La dernière actualisation de l’indice jambon-beurre remonte au 20 mars 2018.

Cette année-là, c’est à Paris que l’on trouve le jambon-beurre le plus cher avec une moyenne de 4 euros et à Tulles que le jambon-beurre était le moins cher avec un prix de 2,48 euros. Enfin, c’est à Nantes que l’on trouvait le sandwich au prix le plus proche de la moyenne française de 2,95 euros.

 

Même si depuis une dizaine d’années, l’emblématique sandwich jambon-beurre subit la concurrence du hamburger, il reste le compagnon idéal du déjeuner des français au travail, en voyage ou en pique-nique. Vous le trouverez dans toutes les boulangeries françaises !

 

Les meilleures adresses parisiennes où déguster un sandwich jambon-beurre :

Caractère de Cochon
42 rue Charlot
75003 PARIS

Brasserie Lazare (chef Eric FRECHON)
Parvis de la Gare Saint-Lazare
Rue intérieure
75008 PARIS

Chez Aline
85 rue de la Roquette
75011 PARIS

Partager ce contenu